Le Zone Système d’Ansel Adams.

Vous avez de la difficulté à bien exposer vos photos à la prise de vue ? Vous aimeriez, dès la prise de vue, avoir la bonne exposition pour toutes vos scènes ?  Si oui, alors cet article s’adresse à vous.

Les cellules de nos appareils-photos, qui mesurent l’intensité lumineuse d’une scène et qui déterminent les réglages de l’appareil pour l’exposition d’une image, fonctionnent d’une manière très simpliste et nous devons donc parfois les aider à prendre certaines décisions pour que l’image soit bien exposée.

Lorsque j’ai découvert ce système, j’ai adoré le principe et c’est devenu presque un réflexe naturel lors de mes prises de vues.  J’aimerais donc vous le faire partager en vous démontrant par des exemples concrets comment bien gérer l’exposition de vos photos à la prise de vue.

Ansel Adams était un grand photographe paysagiste adepte du noir et blanc (voir en bas pour un lien vers son site).  De sa vaste expérience sur le terrain, il inventa ce système pour réussir ses photos à la prise de vue, étant à l’époque en argentique.  Mais à l’époque du numérique, le système est tout aussi applicable, même si la nécessité est devenu moindre avec la possibilité de voir le résultat instantanément et de pouvoir « bracketter » pour arriver à choisir la bonne exposition.  Après cette lecture vous aurez un aperçu du mode de fonctionnement d’un appareil photo et de la mesure de la lumière par celui-ci.

 

 

1. Le principe de fonctionnement.

Ansel Adams a séparé la plage des différentes teintes de gris (du noir au blanc)

en 10 zones, de zéro à neuf.

Zéro représentant le noir le plus absolu, la zone 9 le blanc plus blanc que blanc et la zone 5 le gris moyen (gris moyen de la charte Kodak, 18%) sur lequel les cellules de mesure de la lumière de nos appareil sont calibrées.

Les cellules étant calibrées sur ce gris moyen, lorsque nous utilisons la mesure d’exposition centrale (mesure spot) et ajustons le couple vitesse/ouverture en conséquence, cette zone sera donc exposée pour qu’elle apparaisse comme étant un gris moyen. La cellule de mesure ne fait pas de différence dans ce qu’elle voit  (noir, gris ou blanc), et elle donnera toujours comme résultat un gris moyen.  Donc si vous faites une mesure sur une zone blanche comme la neige, vous obtiendrez une photo qui sera fortement sous-exposée car la cellule mesurera la neige comme grise et optera pour les réglages la faisant apparaître comme un gris moyen.  Le résultat sera inverse si vous pointez vers une zone sombre, le résultat sera une photo sur-exposée car l’appareil-photo optera cette fois-ci pour des réglages qui traduiront le noir mesuré comme un gris moyen.

Tableau de la correspondance des zones.
F-Stop Zone Description.
+4 9 Blanc pur. Lumières spéculaires, lueurs ou sources lumineuses. Blanc absolu du papier.
+3 8 Blanc Presque pur (doit être comparé au blanc pur pour faire la différence) Surfaces blanches brillantes, neige sous un soleil « plat ». Aucun détail visible.
+2 7 Gris très pale. Blanc légèrement texture, peau très blanche, cheveux gris, peinture blanche, neige sous un éclairage latéral. Limite de la zone blanche avec detail.
+1 6 Gris clair. Visage type caucasien.
0 5 Gris moyen, charte grise Kodak 18 %. Visage type méditerranéen.
-1 4 Ombres claires – nuages foncés.
-2 3 Ombres foncées mais détaillées.
-3 2 Faible impression de profondeur. Première nettes impressions.
-4 1 Première nuances dans les noirs.
-5 0 Noir profond Noir absolu du papier.

 

Pour passer d’une zone à l’autre, sur votre appareil, il suffit de monter ou de descendre d’une valeur d’exposition (valeur de diaphragme, F-stop ou Ev).  Donc en gros, si vous pointez et mesurez la lumière d’un sujet qui correspond à une zone 8 (de la neige par exemple), votre capteur le traduira comme une zone 5 (car calibré pour cet zone). Si on veut obtenir une exposition correcte, il faut passer de la zone 5 à la zone 8 et ainsi faire une correction de l’exposition de +3eV ou diminuer la vitesse d’obturation ou encore ouvrir le diaphragme de 3 valeurs.  Par exemple, si vous étiez réglé au couple vitesse/obturation 1/125 – F8 en visant la neige, vous devrez soit passer à une vitesse de 1/15, soit à une ouverture de F2.8 pour obtenir une correction de +3eV.

Voici les échelles de vitesses et d’ouvertures au valeur de 1eV entre elles (il existe des valeurs intermédiaires sur vos boitiers et celles-ci peuvent être différentes selon les fabricants).

Vitesse : 1/8000s, 1/4000s, 1/2000s, 1/1000s, 1/500s, 1/250s, 1/125s, 1/60s, 1/30s, 1/15s, 1/8s, 1/4s, 1/2s, 1s, 2s, 4s, 8s, 15s, 30s

Ouverture du Diaphragme : F1 –F1,4 — F2 — F2,8 — F4 — F5,6 — F8 — F11 — F16 — F22 — F32

 

 

2. Exemple concret en image.

 

Dans ces exemples et pour utiliser correctement ce système, il faut utiliser la mesure « spot » ou « centrale » de vos appareils-photos.  Ici je suis en mode manuel sur mon boitier mais il est possible d’arriver au mêmes résultats en étant dans les modes priorité ouverture (mode A) ou priorité vitesse (mode S) en modifiant la correction de l’exposition  .

 

Ici nous avons une scène correctement exposée où les blancs ne sont pas brulés et les noirs pas bouchés.  Pour la compréhension de l’exemple; l’image au centre est le résultat qui apparaitra sur vos écrans arrière de vos boitiers.  Le carré jaune est l’endroit où la mesure spot a été prise pour la prise de vue et les informations dans le bas sont telles qu’elles apparaissent dans le viseur de votre appareil.

 

Si nous poursuivons avec notre exemple et que nous prenons la mesure sur le petit pot blanc et que nous n’apportons aucunes corrections à l’exposition, nous obtiendrons une image sous-exposée ou le blanc mesuré sera d’un gris moyen.  Regardons plus en détails ce qui se passe. La zone pointe sur l’élément le plus clair de l’image, la cellule lit cette information et retourne les ajustements du couple vitesse/ouverture pour que ce point mesuré soit d’un gris neutre.  Pour que ce point très blanc puisse apparaitre gris, l’appareil optera pour un couple ouverture/vitesse en conséquence et l’ensemble de l’image apparaitra donc plus sombre que dans la réalité.

 

Par contre si nous mesurons la lumière sur une zone sombre (le boitier de l’appareil sur cet scène) et que nous n’apportons aucunes corrections nous allons obtenir une image sur-exposée ou le noir mesuré sera interprété pour un gris moyen. Si nous reprenons comme précédemment, l’inverse se produit. La mesure étant faite sur une zone très sombre, l’appareil optera pour un couple vitesse/ouverture pour que celle-ci soi interprété comme un gris moyen et ainsi la photo apparaitra beaucoup plus clair que dans la réalité.

 

Reprenons les mêmes mesures que précédemment et appliquons le principe du « zone system ».

 

Si nous reprenons la mesure sur la zone claire qui correspond à une zone 7 (qui est interprétée par notre cellule de mesure comme étant une zone 5) nous allons devoir corriger l’exposition mesurée pour la faire correspondre à une zone 7.  Nous allons donc changer la vitesse d’obturation en la décalant de 2 valeurs de diaphragme vers la droite ou faire une correction d’exposition de +2eV et ainsi obtenir un blanc bien exposé et avec un résultat qui se rapprochera plus de la réalité.

La valeur de correction n’est pas absolue et peut varier d’un boitier à l’autre.  L’évaluation de l’éclairage du point visé et de sa correspondance avec une zone peut alors vous demander quelques expérimentations.

 

Si nous reprenons la mesure sur la zone sombre (le boîtier) qui correspond à une zone 3 (qui est interprétée par notre cellule de mesure comme étant une zone 5), nous allons devoir corriger l’exposition mesurée pour la faire correspondre à une zone 3.  Pour ce faire, nous allons changer la vitesse d’obturation en la décalant de 2 valeurs de diaphragme vers la gauche ou faire une correction d’exposition de -2eV et ainsi obtenir un noir qui collera plus avec la réalité.

 

 

Voilà ce qui complète cet article sur le « zone system ».  Je vous invite à venir en discuter avec nous en suivant ce lien vers le forum.

Discussion ici.

 

Le site d’Ansel Adams : http://www.anseladams.com/

 

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.